L'ECOEUREMENT littérature bd politique cinéma art

de la bd du politique du littéraire de la philo de l'art contant pour rien, si nous y arrivons.

10 janvier 2009

Appel du comité de soutien de Saint-Etienne

TEXTE DU COMITE STEPHANOIS

2005 : - Les bagnoles crament, la zone est en flammes et les Renseignements Généreux craignent l'Insurrection inorganisée des gueux. Des dizaines de gamins tâtent de la comparution immédiate et de la prison ferme dans la quasi-indifférence générale et en ne bénéficiant que de soutiens timides. Le problême est réglé, tout va bien désormais dans nos banlieues.

2006 : - A leur tour, les lycéen-es & étudiant-es se heurtent aux chiens de garde, le retrait du CPE nécessitera lui aussi son lot d'incarcérations.

2008 : - La Ministre de l'Intérieur, lassée de jouer au yo-yo avec J.M.Rouillan, cherche de nouveaux ennemis intérieurs. Des militant-es pour la libre circulation des personnes en font les frais (entre autres) et la "mouvance anarcho-autonome" rentre dans la ligne de mire. Perquisitions et arrestations à l'aveuglette, bidouillage de preuves, tout est bon pour les cochons... Puis vient à point nommé le grand cirque autour des sabotages des catenaires SNCF, de la Cellule Invisible et son "gourou", eux/elles aussi arrêté-es, enfermé-es illico-presto sur des éléments de preuve capillo-tractés... Vous avez compris le message ? A travers tous ces exemples, le gouvernement fignole son arsenal répressif qui restreint de jour en jour les possibilités de résistance à la marche forcée du capitalisme triomphant (sic). Pendant ce temps en Grêce : Alors que le pays, malgré le ravalement de façade pré-jeux olympiques, est en plein marasme, secoué par des scandales politico-religieux-financiers, avec une population qui dans son immense majorité ramasse les miettes, une nouvelle bavure policière à Athênes met le feu aux poudres. Devançant la grêve générale prévue de longue date, l'émeute se généralise à la quasi-totalité des villes du pays, des mairies, des universités, des radios sont occupées pendant que les affrontements avec la police font rage dans les rues pendant plus d'une semaine (du jamais vu depuis la chute de la dictature des Colonels). Là aussi, des dizaines de personnes ont été arrêtées et méritent notre soutien inconditionnel !

LIBERTÉ POUR LES INCULPÉ-ES DU 11 NOV. ET LES ÉMEUTIER-ES GREC-QUES ! SOLIDARITÉ AVEC TOUS-TES LES PRISONNIER-ES !

Posté par leolo à 14:43 - Articles - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







Retour aux Catégories